Je suis cette année, plus que tout autre, fascinée par la capacité de l’humain à vivre les conditions les plus inattendues. Ce virus, c’est sans doute une nouvelle forme de guerre, de conflit armé et nous nous battons chacun avec les armes dont nous disposons, en révélant – parfois – le meilleur de notre combativité, en essayant de surfer sur les vagues de nos peurs et découragements devant un ennemi insidieux et meurtrier physiquement, moralement et économiquement.

 

« Ami,

Il n’y a rien de ce que je pourrais vous offrir que vous ne possédiez déjà, mais il y a beaucoup de choses que je ne puis donner et que vous pouvez prendre. (…)

L’obscurité du monde n’est qu’une ombre. Derrière elle, et cependant à notre portée, se trouve la joie. Il y a derrière cette obscurité une splendeur et une joie ineffables, si nous pouvions seulement les voir. (…) En ces jours de Noël, je vous salue, non pas de la façon dont le monde envoie ses salutations, mais avec la prière que pour vous, maintenant et à jamais, le jour se lève et les ombres s’enfuient. »

Mon espoir en cette fin 2020, c’est que les ombres du virus s’éloignent et s’enfuient et qu’un jour différent se lève…

危機 ou crise en chinois, japonais et coréen juxtapose 危 qui signifie « danger » et 機 « opportunité ».

Et si cette crise majeure que nous traversons était une opportunité et l’occasion de nous réinventer ?


Billet d'humeur 

Where Do We Go From Here? Chaos or community?

Today is a national holiday in the US. And guess what… America is honoring the birthday of Martin Luther King, the man who has relentlessly fought for the end of racial segregation, actively contributed to passing the Civil Rights Act and the Voting Rights Act. Nobel Prize for Peace in 1964, he was assassinated 4 years later.

Billet d'humeur 

Choose to be grateful

It is not that I am really a big fan of traditional holidays and celebrations… but Thanksgiving is my favorite. Not because of the turkey, stuffing, mashed potatoes and the cranberry celebrating the first harvest of the Mayflower pilgrims…
but for taking a pause to reflect back on the past year and for what we can be grateful for.